déméter http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9 Description de votre site fr L’expérience collaborative entre des cinéastes et Michelangelo Pistoletto, dix films performatifs tournés à Turin et projetés à Rome en 1968 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1172 Cet article revient sur l’expérience cinématographique collaborative de Michelangelo Pistoletto avec dix réalisateurs de la scène indépendante italienne qui créèrent chacun un film performatif, centré sur l’artiste, dans le cadre de son exposition à la galerie l’Attico à Rome en 1968. Si la disparition de cinq d’entre eux explique leur méconnaissance, cet essai offre une vision inédite de leurs contenus grâce à des témoignages recueillis par l’auteure de cet article auprès de Michelangelo Pistoletto, de Maria Pioppi et de Renato Dogliani. L’intensité créative de ces réalisations est sensible dans les films, lesquels forment un ensemble aux proximités esthétiques, thématiques, scénographiques et dramaturgiques manifestes. This article looks back at Michelangelo Pistoletto's collaborative cinematic experience with ten directors from the Italian independent scene. Each one of those collaborations resulted in a performative film, focused on the artist, as part of his exhibition at the Attico gallery in Rome in 1968. If the disappearance of five of them explains their obscurity, this essay offers an unprecedented look at their content thanks to testimonies collected by the author of this article from Michelangelo Pistoletto, Maria Pioppi and Renato Dogliani. The creative intensity of these works is significant in the films, together they form an ensemble with manifest aesthetic, thematic, scenographic and dramaturgical proximities. jeu, 10 mai 2018 00:00:00 +0200 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1172 Binômes et Rhizomes. Deleuze et Guattari : de l’invention d’une écriture impersonnelle et inassignable à la multiplication des usages. http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1093 Deleuze et Guattari ont inauguré en philosophie une très étrange forme de partenariat : avec L’Anti-Œdipe, le texte annule la figure traditionnelle de l’auteur au profit d’une prolifération anonyme et rhizomatique inédite. Le succès remporté par les travaux cosignés Deleuze et Guattari auprès des créateurs (et les nombreux usages qu’ils ont inspirés, notamment dans le domaine artistique), doit être pensé en rapport direct avec cette conception du travail comme pragmatique de la rencontre.Deleuze and Guattari have introduced a rather strange partnership form in philosophy: in the Anti-Oedipe, the traditional image of the author has been cancelled for the benefit of an unseen anonymous and rhizomatic proliferation. The writings signed jointly by Deleuze and Guattari have achieved a great success, thanks to the creators (together with the numerous implementations they have inspired, particularly in the artistic domain). And this success has to be looked upon within a direct relationship with this conception of work as a meeting experience. lun, 05 mar 2018 00:00:00 +0100 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1093 Faire art ensemble : affinités électives et communautés temporaires http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1135 Cet article souhaite mettre en commun plusieurs questionnements issus d’observations, de participations observantes et de pratiques du faire art ensemble dans le champ de l’art contemporain. Quatre cas sont étudiés : l’Association pour l’Agencement des Activités (Grenoble, France), Doings or Not (Estonie), Drive-In (Corée-France) et Idoine (Lyon, France). Ces différentes expériences ont un enjeu commun, celui de la communauté temporaire fondée sur les affinités électives. Ces quelques exemples de manières d’œuvrer à plusieurs amènent ainsi plusieurs problématiques : l’agencement de singularités, le partage du sensible, la constitution de réseaux, la mise en commun de rythmes et d’espaces partagés, la recherche de la justesse. L’envie et le plaisir, moteurs de ces expériences, sont mis à l’épreuve du réel mais en restent le fondement.This article aims to share several questions arising from observations, observing participations and practices of doing art together in the field of contemporary art. Four cases are studied: the Association for the Arrangement of Activities (Grenoble, France), Doings or Not (Estonia), Drive-In (Korea-France) and Idoine (Lyon, France). These different experiences have a common issue: the temporary community based on elective affinities. These few examples of ways to work together lead to several problems: the arrangement of singularities, the sharing of the sensible, the formation of networks, the pooling of rhythms and shared spaces, the search for accuracy. Desire and pleasure, driving forces of these experiments, are put to the test of the real but remain the foundation of them. lun, 05 mar 2018 00:00:00 +0100 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1135 La Démocratie à l’épreuve des lois du plateau : Dario Fo http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1192 Analyse et mise en perspective de deux phases de création collective de Dario Fo au sein de la compagnie Parenti-Fo-Durano (1953-1954) et du collectif Nuova Scena (août 1968 - octobre 1970). Recherche des différences et points communs éventuellement généralisables.Analysis and comparaison of Dario’s Fo collective creations within the Parenti-Fo-Durano company (1953-1954) and the artist group Nuova Scena (August 1968 - October 1970). Search for some differences and generalizable common points. lun, 05 mar 2018 00:00:00 +0100 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1192 Espaces publics et processus de créations partagés par le documentaire http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1210 Cet article vise à cerner les différents niveaux de créations qui peuvent être partagés, que ce soit en situation d’atelier de pratique artistique au cinéma ou dans le cadre de la réalisation d’un film documentaire, par les méthodes qu’ils offrent et les interactions qu’ils suscitent, afin de proposer de nouvelles représentations de l’espace public.This article aims at identifying the various levels of creations which can be shared, whether it is in situation of workshop of artistic practice in the cinema or within the framework of the realization of a documentary movie, by the methods which they offer and the interactions which they arouse, to propose new representations of the public place. lun, 05 mar 2018 00:00:00 +0100 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=1210 Ed Ruscha – Bruce Nauman. Trente petits feux et un verre de lait http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=894 Deux œuvres ayant marqué les débuts de l’histoire du livre d’artiste ont partie intimement liée dans les collections du Frac Nord-Pas-de-Calais. La première, Various Small Fires1, est une publication d’Ed Ruscha éditée en 1964 à 400 exemplaires sans tirage numéroté ; la seconde, se présentant sous la forme d’une affiche repliée et intitulée Burning Small Fires2 a été réalisée quatre ans plus tard par Bruce Nauman à partir de la destruction par le feu du livre d’Ed Ruscha. Elle ne comporte ni date ni nom d’auteur3.C’est non seulement l’étude des liens entre ces deux œuvres que ce texte se propose de mettre à jour, mais également celle du mode de lecture propre à chacune et la manière dont l’une et l’autre s’insèrent dans une histoire de la rupture en art.Ed Ruscha - Various Small FiresNé dans le Nebraska en 1937, Ed Ruscha a suivi des études d’art à Los Angeles. Il commence à se faire connaître au début des années 1960 par des peintures conçues en opposition complète aux valeurs véhiculées par l’expressionnisme abstrait qui triomphe alors aux États-Unis et participe, en septembre-octobre 1962, aux côtés d’Andy Warhol, de Roy Lichtenstein, de Jim Dine et de quatre autres artistes, à la première exposition de ce qui deviendra bientôt le Pop art. Quelques semaines auparavant, en juillet, il aura découvert à la Ferus Gallery de Los Angeles la première exposition de Warhol et ses fameuses sérigraphies représentant 32 Boîtes de Soupe Campbell4, dont le principe de répétition et de s jeu, 19 oct 2017 00:00:00 +0200 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=894 Le goût de la chair http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=859 La présente conférence, intitulée Le goût de la chair, a été prononcée par Noëlie Vialles le 12 décembre 2013 dans l’amphithéâtre du Pôle Arts Plastiques devant les étudiants des deux établissements impliqués dans le programme de recherche La Chair de l’animal. Agrégée en philosophie, Noëlie Vialles s’est ensuite tournée vers l’anthropologie sociale ; elle est maintenant maîtresse de conférences (HDR) affectée au Collège de France, sous la chaire de Philippe Descola (Anthropologie de la nature) et membre du laboratoire d’anthropologie sociale de Paris.L’invitation a été faite sur une proposition de Valérie Boudier dans le cadre des Rencontres du CEAC et de la thématique « Enjeux performatifs et figuratifs de la corporéïté ». Les raccords du montage audio sont indiqués par un signal sonore. lun, 26 jun 2017 00:00:00 +0200 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=859 Spiri de Franco Donatoni ou le développement organique d’un matériau historique http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=851 Spiri marque un tournant décisif dans la production musicale de Franco Donatoni. À la fin des années 1970, le compositeur axe désormais son travail sur le développement organique de cellules musicales. À travers l’idée de processus et de transformation, Franco Donatoni génère l’intégralité de la pièce et dirige l’écoute de l’auditeur. Je tenterai de montrer dans cette analyse que le compositeur développe son langage à partir de références historiques. La composition de Spiri ne peut, à mon sens, se comprendre pleinement qu’en prenant en compte certaines techniques de composition héritées du xxe siècle. Celles-ci permettent à l’auditeur de se repérer dans les transformations continues de la matière musicale et offrent à Donatoni un certain nombre de points d’ancrage pour gérer la continuité de sa forme. lun, 22 mai 2017 00:00:00 +0200 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=851 Le Mythe de « Zeuxis et Barnett Newman » http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=842 La réflexion prend ici appui sur deux textes : le récit antique de Zeuxis et Parrhasios, mythe lié à la question de la mimesis ; et le récit moderne du Cedar Bar, dialogue autour des peintures de l’artiste abstrait Barnett Newman. Seul le récit grec est un mythe avéré sur le plan de sa genèse, pourtant l’étude montrera que l’anecdote américaine peut également supporter une analyse par mythèmes selon la méthode initiée par Claude Lévi-Strauss dans l'Anthropologie structurale. Evidemment, dans la réflexion sur la peinture moderne et plus largement sur la peinture abstraite, la question de la mimesis peut sembler inappropriée. Il s’agira pourtant ici de remplacer cette appréciation diachronique par une approche synchronique. En effet, considéré sur le plan de sa structure et au regard du récit moderne du Cedar Bar, le mythe antique de Zeuxis et Parrhasios apparaîtra alors, non pas tant dépassé, que précisément rejoué. The reflection of this work takes here support on two texts : the ancient narrative of Zeuxis and Parrhasios, a myth connected to the question of the mimesis ; and the modern story of the Cedar Bar, a discussion around the Barnett Newman’s abstract arts.Only the greek narative is a myth from the point of view of its genesis. However, this study will show that the american anecdote can also be analysed by mytheme according to the method introduced by Claude Lévi-Strauss in the Structural Anthropology.Obviously, in the reflection on the modern painting and more widely on the abstract art, the question of the mimesis seems inappropriate. It will be a question here of replacing this diachronic appreciation by what allows to reveal the synchronic approach. Considered on a structural plan and with regard to the modern story of the Cedar Bar, the ancient narrative of Zeuxis and Parrhasios will not seem outdated but more replayed. ven, 12 mai 2017 00:00:00 +0200 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=842 Interpréter et improviser. Regard herméneutique et esthétique sur l’exécution musicale http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=754 Un texte artistique (littéraire, musical) argumente toujours auprès de son lecteur. Cherchant à convaincre, il s’ouvre comme un horizon au sein duquel se négocie sa compréhension. Celle-ci n’advient qu’au prix d’un dialogue où texte et lecteur doivent consentir une ouverture à l’autre. C’est en grande partie de cette manière que l’herméneutique gadamérienne conçoit l’interprétation. En musique, l’interprétation – qu’il s’agisse de la réception ou de l’exécution de l’œuvre – est aussi de cette nature. Mais lorsque l’ouverture du texte musical se fait trop grande, presque béante, la notion d’interprétation peut avoisiner celle d’improvisation. En quoi et à partir de quel moment interprétation et improvisation se singularisent-elles ? N’est-ce qu’une question de degré d’ouverture du texte musical ? Ou faut-il chercher la réponse ailleurs, par exemple dans l’esthétique particulière que ces deux modalités de l’art musical pourchassent ?Artistic text (literature, music) always argues with his reader. Trying to convince, it opens itself like a horizon in which its understanding is trading. Understanding only comes at the cost of a dialogue in which text and reader must open to another. It is mainly in this way that Gadamer’s hermeneutics conceive interpretation. In music, interpretation – conceived as execution – is also of this nature. But when the “openness” (Eco, 1965) of the musical text is too large, almost gaping, the notion of interpretation can approach that of improvisation. How and when interpretation and improvisation do assert their own identity? Is it a matter of “openness” of the musical text? Or should we seek the answer elsewhere, for instance in the singular aesthetic of these two modalities of musical art? mer, 30 nov 2016 00:00:00 +0100 http://demeter.revue.univ-lille3.fr/lodel9/index.php?id=754